Aurel

Aurélie Fourment, jeune architecte-peintre.

Licenciée avec mention de l’Université de la Sorbonne en 2006, elle a (j’ai) poursuivi avec succès ses(mes) études d’architecte pour en définitif se mettre à son compte.
La peinture dans la famille, c’est une question de gènes, Michel Fourment, son grand-père, lui a transmis cette passion des couleurs. La peinture d’Aurel nous plonge dans une culture hip hop revisitée, à l’atmosphère unique, en mixant les techniques. Huile, acrylique, fusain, pastels, bombes de peinture… Ses personnages restent toutefois énigmatiques et la plupart d’entre eux sont empruntés aux « magankas ».  Doit-on y voir un questionnement sur l’insertion du virtuel dans le réel ? Aurel laisse indéniablement de la liberté dans son trait, tout en restant dans la maîtrise. Elle équilibre l’ensemble, passant du figuratif à l’abstrait, patine ses toiles, dose ses couleurs, travaille la matière… Et de tout cela se dégage une intensité graphique et une originalité de traitement qui font sa marque de fabrique. Jouer des couleurs pour en faire jaillir une véritable soif de vivre, voici tout l’enjeu de ses créations.

Affichage de 1–12 sur 38 resultats